• Justine

Naomi, 23 ans

Alors à la base, je me suis mise sur Tinder car je fais partie d’un mouvement politique qui s’appelle « nouveaux souffle ». On a voulu monter une campagne politique a travers Tinder ! Notre objectif était de matcher un max de personne pour pouvoir parler avec eux et les sensibiliser à la politique. Effectivement, je suis tombée sur des personnes un peu chelou qui m’ont envoyé des petites messages du style « est ce que tu aimes les mecs dominants ? Parce que je vais te dominer » « Oulala ces lèvres pulpeuses, j’ai hâte qu’elles parcourent tout mon corps », trois mecs m’ont bien évidement demandé « Tu suces ? ».


J’ai aussi eu des techniques d’approche très bizarres. Sur ma photo de profil je portais une écharpes et un mec m’a envoyé « oui tu as froid car je suis la personne qui va te réchauffer ». J’ai réussi a parler politique avec plein de gens, j’ai pu échangé même si ce n’est pas leur sujet de prédilection, c’est vrai que lorsqu’ils arrivent sur Tinder, ils s’attendent à parler cul et non politique.


C’était une drôle d’expérience, je m’attendais à tomber sur plus de chose deguelasses d’après ce que j’avais entendu. Sur 450 matchs, je suis tombée sur 10 personnes très vulgaires, ce que je trouve très peu.


D’ailleurs, j’ai réussi à faire adhérer des gens, à les sensibiliser et vendredi on organise une date politique où l’on rencontre nos matchs, et on parlera politique.

http://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-un-mouvement-se-lance-sur-tinder-7787255530

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Jeanne, 22 ans

Le vrai premier rendez vous, il était juste trop trop défoncé. On s'est posé dans un chantier vers 1h30 du mat’ à coté de chez moi pour se présenter. On s'est rapidement fait virer par un vigile. Nous