• Justine

.


Éditions Harper Collins


Gloria Steinem, aujourd’hui âgée de 83 ans, est une icône féministe américaine, inscrite au Women’s National Hall of Fame. Journaliste, écrivain, elle a fondé le magazine féministe Ms. et, avec Jane Fonda et Robin Morgan, le Women’s Media Center, une organisation qui milite pour rendre les femmes plus présentes et plus visibles dans les médias.


Journaliste, militante, Gloria Steinem est une figure de la lutte pour les droits des femmes et les droits civiques aux États-Unis. Pendant toute sa vie, elle a silloné l’Amérique pour aller à la rencontre des autres. Ma vie sur la route est le récit autobiographique de plus de cinquante ans de combats, depuis la cause amérindienne à l’avortement en passant par le tourbillon de la campagne politique de Hillary Clinton ou encore les droits de la communauté gay. Une ode à l’intranquilité qui nous pousse à partir à l’aventure.


MON AVIS


Il faut le lire, le relire et le relire à nouveau ! C'est clairement un livre à avoir dans sa bibliothèque.

Merci aux éditions Harper Colins d'avoir sorti les mémoires de cette femme en France ! Merci de lui redonner toute la visibilité que cette infatigable icône du féminisme mérite. Cette femme qui a parcouru toutes les routes des USA pour clamer l'égalité des droits, mérite largement.


Ma vie sur les routes, très joliment préfacé par une autre grande féministe convaincue, Christiane Taubira, nous plonge aux sources d'une prise de parole féministe à travers les USA, pour une nomade clairement assumée.


De rassemblements en meetings, de cercle de parole en conférences, celle qui a d'abord été journaliste dans un monde bien macho ne rechigne jamais à prendre la parole et à assumer son rôle d'organisatrice féministe itinérante, comme elle l'autoproclame elle même.


CITATIONS


"Je peux partir parce que j'ai une maison qui m'attend. Je peux rentrer parce que je suis libre de partir. C'est l'alternance qui donne toute sa saveur à chacun de ces modes de vies. C'est à la fois très ancien et très moderne. Nous avons besoin des deux."


"Sans se rendre compte que pousser les femmes à avoir trop d’enfants est la première menace écologique et que les cours d’économie devraient partir de la reproduction et pas uniquement de la production."


"Mes jolies, si les hommes pouvaient tomber enceinte, l’avortement serait un sacrement."


"Le besoin d'approbation est une maladie culturelle féminine, et c'est souvent la manière la plus sûre de commettre une erreur."


Vous pouvez le trouver ici

56 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

.

.

.