• Justine

.


Éditions First

(Collection pour les Nul.le.s)


Par Danielle BOUSQUET (1er présidente du Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes) et Margaux COLLET (Militante féministe, auteure de Beyoncé est-elle féministe ? aux éditions First) et Claire GUIRAUD (Militante féministe et membre du conseil d'administration d'Osez le féminisme) et Mine GÜNBAY (militante associtative et politique engagée sur la question des droits humains) et Romain SABATHIER (il a été secretaire général du Haut Conseil à l'Égalité et aujourd'hui conseillé des institutions publiques et organisations du travail)


Le livre de référence pour comprendre l'histoire et les enjeux actuels du féminisme !

Qu'on s'en revendique ou qu'on s'en méfie, le féminisme est aujourd'hui sur toutes les lèvres. Il est riche de conquêtes et pluriel, aussi parfois caricaturé ou instrumentalisé. Mission impossible d'y voir clair et de savoir quoi en penser ? Ça, c'était avant Le féminisme pour les nul.le.s. Pour connaître l'histoire du féminisme, cet ouvrage revient sur les grandes avancées, courants de pensée et voix féministes. Pour comprendre les inégalités entre les sexes, ce livre vous fournira toutes les clés de décryptage utiles secteur par secteur. Enfin, vous serez incollables sur les trucs et astuces pour agir dans votre quotidien. L'ouvrage est dirigé par Danielle Bousquet, militante féministe et ancienne députée. Sophia Aram signe la préface.


MON AVIS


Comment comprendre l’histoire et les enjeux actuels du féminisme ? Dans ce livre !

De part ces icônes, ces encadrés, ces quizzs, ces réponses et ces explications, ces citations et anecdotes, ce livre de la collection « Pour les nul.le.s » s’adresse à tout le monde et ce n’est pas UTOPISTE !


Il permet de se poser des questions, pourquoi le patriarcat ? D’ou vient le mot « féminisme » ? Comment cela se fait-il que depuis des millénaires la normalité soit la domination masculinité ?


Dès les premiers chapitres apparaissent des « Portraits de féministes » en commencent par HATCHEPSOUT de l’Egypte Ancienne (environ -1500 av J.C) aux AMAZONES, Mythe ou Réalité ? (-400 av J.C) en passant par KYANÉ, la demi-soeur d’Alexandre ou encore PESESHET qui fut la première femme médecin (-2700 av J.C).


On lit en fait l’Histoire de Femmes, avec les prémices de ce qu’est aujourd’hui le féminisme avec la « Querelle des femmes » par exemple, où certaines s’émancipent. Puis on se souvient ensuite de la terrible époque de la « Chasse aux sorcières » comme pour faire taire ces femmes. Plusieurs dizaines de milliers de femmes sont tuées et brulées. (À lire Mona Chollet - Sorcières, la puissance invaincue des femmes)


On apprend que le mot « féminisme » apparait après les révolutions politiques qui ont eu lieu pendant les Lumières (E.U : Guerre d’Indépendance (1775-1783) ou Révolution française de 1789), les femmes saisissent ces moments d’ouverture pour s’impliquer politiquement à côté des hommes ou s’organiser entre femmes. En revanche le mot « féministe » apparait plus tard, d’abord dans le domaine médical, le terme désigne des sujets masculins « dévirilisés » (perte de pilosité, voix fluette…) C’est finalement en 1882, qu’Hubertine Auclert se réappropriai le terme pour lui donner la valeur positive et designer la lutte pour améliorer la vie des femmes.


Les sujets abordés vont de la valorisation du sexe masculin dans le monde (150 millions de femmes manqueraient à l’appel à cause du choix de certaines personnes en couple de ne pas poursuivre la grossesse si l’enfant à naitre est une fille), des violences masculines (1 femme sur 3 dans le monde à subi des violences physiques et/ou sexuelles, la plupart du temps par son partenaire), les inégalités au seins des entreprises ou des médias, lia pauvreté (En 2012 dans le monde, 70% des personnes vivant avec moins de 1$ par jour sot des femmes et des filles selon ONU Femmes.), les menstruations, la contraception, les mariages d’enfants, l’éducation, les Prix Nobel (Seules 5% des personnes récompensées par le Prix Nobel sont des femmes), le sport, le cinéma, etc.


« Les jeux Olympiques doivent être réservés aux hommes, le rôle des femmes devant être, avant tout, de couronner le vainqueurs. »

Pierre de Coubertin


Les chapitre 3 et 4 sont essentiels pour pour parler féminisme et comprendre toutes les notions puisqu’ils définissent tous les mots dont on a besoin pour avancer et toutes les idées reçues.


  • P.61 ; Patriarcat

  • P.67 ; Égalité entre les femmes et les hommes

  • P.70 ; Le genre

  • P.73 ; LGBTQIA+

  • P.77 ; Charge mentale

  • P.78 ; Pénispliquer (mansplaining)

  • P 79 ; Féminicide (à ne pas confondre avec homicide ! Le féminicide est le fait de tuer une femme ou une fille parce que c’est une FEMME !)


Dans les parties suivantes, on apprend leur bataille, leur raté, leur réussite, les textes de loi, les avancés, des extrait de textes et de discours importants (notamment celui de Simone Veil p.145), les ôtions de viol et de harcèlement, les grands courants féministes (j’en profite pour vous conseillé le livre « Le Nouveau Féminisme » de Barbara Polla qui définit toutes les formes de féminisme), les combats actuels et les enjeux de demain pour lutter contre toutes les inégalités et les violences contre les femmes dans le champ du travail, dans l’espace public, à l’école ou dans la famille.


Pour finir, la dernière partie, la partie des Dix, avec :


  • 10 personnalités qui s’adressent à nous (Noémie de Lattre, je l’aime très fort, Leïla Slimani, Sylvie Fofana, Victoire Tuaillon, etc.);

  • 10 films à voir absolument (La Belle Saison, Les Suffragettes, Thelma et Louise, Numéro Une, etc.);

  • 10 titres pour une playlist féministe (Kid, Antipatriarca, #BalanceTonPorc, Pretty Hurts, etc.);

  • 10 conseils pour devenir un homme féministe (Écouter, se remettre en question, éliminer les stéréotypes, l’assumer, etc.);

  • 10 actions concrètes pour l’égalité.


À VOUS DE LE LIRE !


CITATIONS


« Qu’une femme n’aille pas, avec sa croupe attifée, te faire perdre le sens ; son babil flatteur n’en veut qu’à ta grande ; qui se fie à une fille se fie aux voleurs »

Hésiode, Travaux et Jours, 700 av J.C


« Réservez-Vous le droit de penser, car même penser mal vaut mieux que de ne pas penser du tout. »

Hypathie - Mathematicienne et Philosophe inventant l’astrolabe (370-415)


« Femme, réveille-toi ; le tocsin de la raison se fait entendre dans tout l’univers.Reconnais tes droits. »

Olympe de Gouges


« Je ne souhaite pas que les femmes aient le pouvoir sur les hommes, mais qu’elles soient maîtresse d’elles-mêmes. »

Mary Wollstonecraft - Philosophe et femme de lettres, considérée comme une des fondatrice du féminisme


« En 1793, le comité de constitution révolutionnaire français justifie l’exclusion des femmes de la citoyenneté pour quelques années encore en mobilisant des arguments déjà connus : les femmes manqueraient d’éducation seraient de nature faible et donc sous influence (des curés, des monarchistes, etc.). Leur place « naturelle » serait au foyer. Les députés - exclusivement des hommes - craignent la confusion des sexes, mobilisent l’idéal de la mère républicaine en épousant le vision sexiste de Rousseau. »


« Les hommes ont peur que les femmes se moquent d’eux. Les femmes ont peur que les hommes les tuent. »

Margaret Atwood, La Servante Ecarlate, 1985


« Les jeux Olympiques doivent être réservés aux hommes, le rôle des femmes devant être, avant tout, de couronner le vainqueurs. »

Pierre de Coubertin


« Le féminisme n’a jamais tué personne, le machisme tue tous les jours. »

Benîte Groult


« Mesdames, il faut bien dire, l’arme du vote sera pour nous ce qu’elle est pour l’homme, le seul moyen d’obtenir des réformes que nous désirons. »

Hubertine Auclert


« Puisque je n’ai pas le droit de contrôler l’emploi de mon argent, je ne veux pas plus en donner »  « je n’ai pas de droits, donc je n’ai pas de charges, je ne vote pas, je ne paye pas. »

Hubertine Auclert


« On ne naît pas femme, on le devient. »

Simone de Beauvoir


« Le temps est venu de confronter, par des actions concrètes, les conditions qui empêchent aujourd’hui les femmes de jouir de l’égalité des chances et de la liberté de choix qui est leur droit, en tant qu’individus américains, et en tant qu’êtres humains. »`

Betty Friedan


« Une femme sans homme, c’est comme un poisson sans bicyclette. »

« Les sorcières peuvent aussi guérir les maux d’ordre. »

« L’avenir de l’homme n’est plus ce qu’elle était. »


« Le viol, conjugal ou non, est encore la forme typique, réalisée à un degré ou à un autre, des relations entre les sexes. »

Emmanuelle Durand


« Dans tous les pays, les hommes ont essayé de faire des femmes des citoyennes de seconde zone, même des corps de seconde zone (…) pour s’assurer de leur fidélité… et qu’elles n’aient pas trop de plaisir ! »

Benoîte Groult


« Trainer, s’arrêter, fumer ou manger, s’asseoir : c’est attirer l’attention, inviter à l’aventure, courir un risque. »

Comportement à adopter dans la rue dénoncé par une militante.


« Maman, d’où je tiens mon intelligence ? Demande à ton père, moi la mienne, he l’ai gardée. »


« Les religions ont toutes un problème avec les femmes. »

Delphine Horvilleur, l’une des 3 rabbins en France


« Quand les femmes s’aiment, les hommes ne récoltent pas. »


Vous pouvez le trouver ici

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

.

.

.