• Justine

.


Éditions Gallimard


Nolwenn Le Blevennec est journaliste. Elle a travaillé à Rue89 en charge du Front National. Depuis novembre 2020, elle est rédactrice en chef chargée du numérique de L'Obs. « La Trajectoire de l’aigle » paru en janvier 2021 est son premier roman.



« Si je suis honnête avec moi-même, au risque de passer ici pour une débusqueuse de veufs, c’est sans doute parce que Igor s’effondrait que je me suis attachée à lui. C’est son déséquilibre qui m’a intéressée. Son expérience supplémentaire. Et justement : c’est bien pratique de le dire comme ça après coup, mais je pense qu’il me fallait rattraper ce surplus de vie pour ne pas rester une éternelle jeune fille, spectatrice ad vitam d’un homme ayant vécu.

Voilà pourquoi je n’ai jamais réussi à me sentir coupable de mon histoire avec Joseph. Pour moi, ce n’est pas une vengeance, mais un juste retour des choses. Une péripétie logique. Le risque qu’Igor a pris. L’heure de mes aventures. »

Chronique d’une addiction amoureuse, La trajectoire de l’aigleexplore les comportements les plus absurdes induits par la passion, surtout lorsqu’elle est interdite.


MON AVIS


L'histoire banale d'une jeune femme mariée à un homme de 20 ans de plus qu'elle. Ils ont deux enfants. Tout va bien jusqu'au jour où ça lui tombe dessus, comme ça, Pouf! Sans le chercher... Un verre après le boulot, un regard, une discussion banale et c'est le coup de foudre, la passion. Elle nous raconte cette histoire avec un humour caustique mais aussi en l'analysant à travers le prisme de la psychanalyse jusqu'à la guérison par un acte inattendu et haut en couleur.


Je n'ai pas énormément accroché, j'ai eu l'impression de lire une autobiographie exutoire déguisée en roman.



CITATIONS


« À la fin de Guerre et Paix, à propos de Natacha et de Pierre qui s'aiment enfin et qui bavardent imprécisément, Tolstoï écrit : "De même que dans les rêves tout est invraisemblable, absurde et contradictoire, sauf le sentiment qui les commande, ainsi dans cette sorte de communication, contraire à toutes les règles du raisonnement, ce qui est clair et cohérent ce n'est pas le discours, mais uniquement le sentiment qui le commande. »


« Il ne nous voyait pas vivre ensemble. Notamment parce qu'il m'imagine lui jeter la vaisselle au visage. Alors que mon activité principale, le soir, consiste à prendre des bains. »


« En quelques semaines, Joseph avait réduit mon existence aux seuls moments où j'étais physiquement devant lui. »


Vous pouvez le trouver ici

31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

.

.

.